agt novomatic agt novomatic

AGT danse les valses de Vienne avec Novomatic

Les milliardaires joueraient-ils aussi à des jeux dangereux? Peut-on s’attendre à de meilleures slots que Book of Ra avec ce rachat?

Tout semble bien se passer pour le groupe Novomatic qui vient de racheter pour pas loin de 500 millions de dollars les parts du milliardaire de 92 ans, fondateur des jeux AGT. Erreur ou idée de génie?

Un milliardaire vend ses parts, Novomatic s’étoffe

Le milliardaire Len Ainsworth qui a appelé ses jeux tels que lui-même, i.e. Ainsworth Game Technology a fait le grand pas en signant avec Novomatic, notre logiciel de jeux vintage préférés, grâce auquel on a pu se régaler sur les machines à sous Novomatic telles que Book of Ra.

Apparemment, on est tous gagnants dans l’histoire, même Len Ainsworth qui trouve dira-t-il lui-même qu’il s’est assez bien débrouillé. Les offres de rachat de ses parts, bien que nombreuses et continues, ne l’ont jamais vraiment intéressé jusqu’à ce que le géant du gaming de Viennes, Novomatic, l’approche. Il faut cependant bien comprendre que le combat entre les deux gourous dure plus de 3 ans.

La longue série de valses Novomatic-Ainsworth

Il n’y a pas que la France qui s’inquiète des problèmes d’addiction au jeu. Les politiciens allemands et autrichiens ont eux aussi imposé de nouvelles régulations aux jeux de casino, visant notamment le poker. Novomatic a accusé le coup grâce aux prévisions de ressources internationales qu’il avait fait, afin de veiller à une bonne croissance de ses revenus. Johann Graf, qui n’est autre que le fondateur de Novomatic et la quatrième plus grande richesse de Vienne, avait envoyé à l’époque son fils Thomas Graf et le directeur général Jens Halle à Sydney chez Ainsworth pour tâter le terrain en vue d’une éventuelle vente. Ceci a ravit Ainsworth, enthousiaste de rencontrer les visages derrière le nom Graf. Cet enthousiasme n’était pas uniquement lié au succès des jeux de poker, de loterie et de casino Novomatic. Ainsworth savait qu’il avait la main gagnante.

France Casino Bonus Jouer sur France Casino

Les surprises de certaines tournures

La visite se déroula avec des discussions constructives. Cependant, le ciel des négociations s’assombrit vite avec AGT qui avait des vues sur le marché américain. De son côté, Novomatic vit son directeur Jens Halle retourner sa veste pour rejoindre Gauselmann. Ainsworth assuma donc la fin des négociations bourgeonnantes, mais Graf, lui, n’avait pas dit son dernier mot.

En effet, le milliardaire Autrichien a déployé les grands moyens fin 2015 pour que Novomatic revienne dans le match. Il alla piocher carrément chez Ainsworth UK limited son nouveau directeur général, Robert Dijkistra.

Opération charme

En seulement quelques semaines, la connexion avec Lens Ainsworth fut rétablie et ce dernier fut invite à Viennes pour une visite de l’empire Novomatic. Une invitation qui tomba a pic pour Ainsworth qui comptait de toute façon voyager pour se rendre a Londres pour la semaine ICE de Février. Les deux gourous se rencontrèrent donc dans la capitale Autrichienne juste avant l’évènement annuel. Un 5 étoiles à deux pas de l’Opéra national de Vienne, visite guidée des bureaux de Graf, voyage en République Tchèque pour visiter l’assemblage des machines Novomatic ainsi que plusieurs déjeuners et un dîner privé plus tard, Ainsworth était à point. Pourtant, les accords ne se seraient pas fait sans le très pointu Stephen Cohn du monde des Finances. Ce grand ami d’Ainsworth (qui lui fait entièrement confiance) est donc celui qu’il faut remercier car s’il n’avait pas donné le feu vert à Lens, il n’aurait pas signé.

Que vont donner les jeux Novomatic à la sauce Ainsworth?

Jusqu’ici, les casinos Novomatic sur lesquels nous avons pu jouer ne nous ont jamais déçus, bien au contraire. De plus, nous sommes certains que les hommes d’affaires milliardaires savent ce qu’ils font. Même si nous devinons ce que Graf veut faire en devenant l’actionnaire principal d’AGT, Novomatic lui a une vision bien précisé de ces accords: c’est une occasion en or de renforcer son positionnement sur le marché à la fois américain et australien. Pour certains grands noms de l’investissement, ce rachat d’Ainsworth à seulement 53% des parts est suspicieux.

En attendant de voir ce que ça va donner, nous, tout ce qu’on espère en tant qu’humbles joueurs, est de continuer à profiter des jeux Novomatic. Nous tenons à nos parties de machines à sous Book of Ra ou Pharao’s Tomb, et nous comptons bien sur de nouvelles et meilleures variantes

France Casino Bonus Jouer sur France Casino